Le fils de sa mère.

TELGRUC SUR MER

Fontaine saint Divy XVIe.

 Saint Divy est le fils de Sainte Nonne.

Cette jolie et curieuse fontaine, elle est unique en son genre, se trouve à 300 m du bourg. C’est une fontaine de dévotion aménagée en 1577.

C’est une fontaine à pignon avec une ouverture en plein cintre et un bassin saillant.Il s’y trouvait une petite statue de pierre de Saint-Divy.

Le fils de sa mère. dans Fontaine de guérison Telgruc-font-St-Divy

Seule la tête du Saint est encore là. Elle est intacte et orne majestueusement la fontaine.

Divy-203x300 dans Fontaine pignon-

Cette fontaine, unique en son genre, était auparavant un des hauts lieux du bourg : on venait y chercher l’eau, y laver le linge (au temps où le lavoir existait), on y amenait boire les vaches, Saint-Divy y était naturellement célébré pendant les pardons… et la tradition voulait que l’on vienne s’allonger dans le sarcophage (dans lequel l’eau de la fontaine s’écoule) pour guérir de maladies de reins tenaces…

L‘eau passait dnoc pour guérir les maladies de reins. Elle s’écoule dans un sarcophage mérovingien ou s’allongent les malades pour obtenir leur guérison. Les mères l’invoquent pour obtenir la guérison de leurs enfants malades , pour les favoriser dans l’acquisition d’une marche précoce.

On ne connaît pas de façon certaine l’origine de ce sarcophage (les estimations varient du VIIIe au XIVe siècle), mais on sait seulement qu’il a été placé là quelque part entre 1843 et 1908.

Telgruc-st-Divy-252x300 dans Fontaines sacrées-

   La fontaine avait aussi des fonctions divinatoires.

Les enfants y étaient mis sous la protection du saint pour se protéger du « mal de Divi », c’est-à-dire la mort prématurée. En cela c’est une fontaine oraculaire. 

On trempe la chemise des enfants nés avec une barre bleue entre les yeux, laquelle est surnommée le mal de saint Divy/sant Divi. Il s’agit d’un signe de mort prématurée. Pour y remédier, il fallait placer le malade dans une gouttière, entre les rochers où sainte Nonne/santez Nonn enfanta.


Le nom Divy, au même sens que David, signifie « tendrement aimé» et apparaît aujourd’hui écrit sous de nombreuses formes dont Divi, Devi, Dewi, Dewy, Devy, Avit, Avy, Ewy. Sainte Nonn, déjà religieuse, fut violée par Xantus. Elle quitta plus tard son pays pour se rendre en Armorique. Devenu primat de Cambrie, Divy transféra son siège à Ménévia dans le Pembrokeshire où il mourut en 589 (le 5 mars probablement).
Il est fêté le 1
er mars.
Prêchant l’humilité, prônant le travail manuel, il s’habillait de peaux de bêtes et se nourrissait si sommairement qu’il fut surnommé Waterman, le buveur d’eau. Très populaire, fondateur d’une douzaine de monastères dont Glastonbury, il est, avant tout, le grand saint patron du pays de Galles. Par son influence, il a donné un véritable style au monachisme breton.

Saint Drien.

PENMARC’H

Fontaine saint Drien appelée aussi saint Pustec ou Pustoch « celui qui guérit les pustules »

De puster en breton.

Elle se trouve sur la route du Guilvinec à côté de la chapelle Saint Marc.

Les jeunes filles y lançaient un morceau de poterie. Le nombre de bulles d’air provoquées par leur chute indiquaient le nombre d’années devant s’écouler avant leur mariage.

pustoc'h1 

  On venait aussi lancer des épingles dans l’eau, car cela avait pour vertu de dissiper rapidement mes maux de têtes les plus virulents.

Saint Pustec y était invoqué pour guérir les maladies de la peau des enfants.

Les deux font la paire.

PENMARC’H

    Fontaine de la Madeleine

   Il faut prendre la rue de Saint Stévan. Elle est appelée aussi fontaine de Saint Puster et se trouve au lieu dit Lestrigou, la chapelle est indiquée.  La fontaine se trouve derrière la chapelle qui était autrefois dédiée  à Saint Etienne.

Près du hameau de Lescors à Penmarc’h, l’emplacement de la chapelle correspond à un ancien culte celte, organisé autour de la Pointe de la Torche et dont attestaient jadis des alignements de menhirs proches. Puis le lieu abrite dès le XIIIe siècle une  léproserie : les lépreux ou « ladres »  ou « cagots » mis au ban de la société y vivaient à l’écart, mais disposaient d’une chapelle dédiée à saint Étienne. Ici, à Penmarc’h, l’autel avait été construit au dessus d’une source, dont les eaux traversaient l’église d’est en ouest avant d’atteindre la fontaine de Feunteun Sant Pustoc’h et celle de Sant Stefen: c’est ainsi que cette eau acquérait des vertus curatrices envers les maladies de la peau. » Puster, « pustule », et il s’agit de l’un de ces noms et l’un de ces saints forgés de toute pièce par une effet de langue pour répondre aux besoins du culte : on avait besoin d’un saint guérisseur de pustule, eh bien voilà Sant Pustoc’h ! (Mireille Andro). Cette fontaine porte aussi le nom de Feunteun Intron Varia an Delivrans, ce qui fait penser que les femmes s’y rendaient pour que l’accouchement se passe bien. Cette fontaine semble donc se dédoubler dans ses fonctions, tantôt dédiée à Sant Pustoch contre les maladies (on transmettait au saint la maladie d’un enfant en faisant porter quelques instants à sa statue la chemise du petit malade, et le mal était ainsi « fixé », ou bien on posait la chemise d’un patient et on regardait si elle surnageait, signe de guérison), et tantôt réservée aux parturientes. (Mireille Andro). Au XVIe siècle, la petite chapelle est agrandie et dédiée (à la suite d’un voeux ) à sainte Marie-Madeleine. Celle-ci est la patronne des lépreux car celle est, selon l’évangile de Jean, la sœur de Lazare. 

Penmarch font de la Madeleine 

La pierre supérieure qui formait la pointe n’a pas été remplacée. On a mis à la place une pierre droite.  Et sur le muret avant a été posé une partie de sculpture.  Deux reposoirs encadrent le profond bassin. L’eau s’écoule dans un bassin beaucoup plus grand ceinturé par un mur.

 penmarchlamadeleinemk.jpg

Il y a deux fontaines de dévotion sur le site.

penmarchfontdelamadeleine.jpg

Derrière la chapelle , on découvre une fontaine datée du début du XIIIème siècle.

 Si les fontaines se trouvent dans les abords immédiats de la chapelle, la fontaine originelle de Saint Etienne, est plus difficile à trouver. Il faut suivre un sentier qui est face au centre équestre.  La fontaine est au bout du chemin. C’est un monument assez bas et profond. Le toit très incliné possède une petite niche . Des pierres sont dispersées de part et d’autres. 

On y priait contre la fièvre et pour avoir de la pluie en période de sécheresse.

Vu l’importance de la flotte de Penmarc’h du XIVe siècle au XVIIe siècle, la production de cordes, alors en chanvre, était nécessairement importante dans la région, ce qu’illustre le lieu-dit Valordi (situé près de la Pointe de la Torche en Plomeur) qui signifie en breton « maladrerie », « léproserie », or les lépreux s’adonnaient traditionnellement à la fabrication des cordages. (…) « La chapelle de la Madeleine, aujourd’hui en Penmarc’h, située à proximité, leur est manifestement destinée. En effet les toponymes « La Madeleine » sont synonymes des noms de lieux « La Maladrerie » et sainte Madeleine est la patronne des cordiers ». La disposition des différents bassins et de la rigole de trop-plein de la fontaine de la Madeleine indique qu’il s’agissait d’une fontaine de rinçage de torons à cordes[(wikipedia).

Un dermatologue sinon rien.

GUILLIGOMARC’H

 
Fontaine Saint Méen 17e 19e

Lfontaine est placée dans un site encaissé à côté du presbytère au bourg, en contrebas de la route sur la droite. On aperçoit tout d’abord le toit en ardoise du lavoir. 

Elle possède un pignon à deux pentes, une voûte profonde sur une ouverture en plein cintre, niche, corniches, et trois claveaux.

On y accède par un escalier de quelques marches associées à un bassin maçonné entouré de murets . Dans la niche se trouvait une statue de Saint Méven.

st Méen 

Plus de statue aujourd’hui, seule subsiste une petite grille qui protégea, en son temps, le saint.
Son eau avait le pouvoir de traiter les maladies de la peau.

Saint Méen , Meven est gallois et né vers 520. Il vint en Armorique accompagné de Samson.

Il fait partie des grands saints guérisseurs Bretons. Il est invoqué surtout en tant que dermatologue.

 

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...