Marguerite échevelée.

LOGONNA DAOULAS

Fontaine Sainte-Marguerite

 A mi chemin entre Logonna et l’Hopital Camfrout. Il faut faire 3 km et prendre à droite vers Kervella / St. Marguerite. La fontaine est est accolée à la façade contre le pignon ouest de la chapelle. C’est une fontaine classique. Elle présente deux colonnes à chapiteaux ioniques avec un entablement, un fronton brisé et statue, ouverture en plein cintre. La statue  dédiée à sainte Marguerite est en pierre de Kersanton.

sainte_margueritte-cha

La source sort au dessous de la chapelle.  La Sainte y est invoquée par les femmes confrontée aux difficultés de la maternité. Mais ici en plus on l’invoque pour la guérison des plaies. L’absorption de l’eau de cette source étant du reste recommandée aux futures mamans pour assurer une bonne lactation.

Sainte-Marguerite

La sainte est représentée accompagnée de son attribut le plus courant, le dragon , Seule la partie gauche de la chevelure est ciselée, l’autre partie n’étant qu’ébauchée ; par ailleurs, la tunique, contrairement au reste de la statue, n’a pas été lissée, ce côté « inachevé » étant en réalité une technique affirmée de mise en valeur du matériau, et partant du sujet, à travers un jeu subtil d’ombre et de lumière propre aux plus grands artistes de l’époque.

Logonna ste Marguerite.

L’eau de la fontaine alimente un lavoir.

Saint mitré.

LOGONNA DAOULAS

 Fontaine Saint Monna 

Elle se trouve au bourg en contrebas de l’église. À une cinquantaine de mètres de là, à proximité d’un ancien lavoir alimenté par une source, la fontaine Saint-Monna, datée de 1671, abrite une statue en kersanton représentant le saint en tenue épiscopale, dans une niche à coquille.

Saint-Monna

Fontaine à voûte profonde et pignon.

En réalité deux sources aliment un lavoir.

L’eau de la fontaine passe pour soigner les rhumatismes.

La légende de Monna

Saint Onna ou Monna vint d’Irlande dans une auge de pierre. Certains disent qu’il débarqua à l’anse du bourg et que l’on pourrait toujours voir son « navire » au village de Porsisquin. D’autres racontent que son installation fut laborieuse. Ayant quitté son auge de pierre, il se mit à parcourir la presqu’île afin d’y trouver un endroit propice à l’édification de son église.

Il s’arrêta un instant à Gorre-ar-C’hoad, qui n’était cette lointaine époque qu’un bois touffu de chênes séculaires. Mais comme il avait appris en chemin que Clemenech’y était le centre du monde (Clemenech’y zo keriz ar ber, ma gradez ket, kit da welet 

Il se décida à y construire son oratoire. Or il advint que chaque matin, les maçons trouvaient détruit leur ouvrage de la veille. Saint-Monna dut se rendre à la triste évidence que les pierres étaient charmed (ensorcelées) et que le diable était en train de lui jouer un de ses mauvais tours.

Profondément découragé, il fit atteler un chariot de deux bœufs, le fit remplir de pierres et laissa errer l’attelage à son gré.

 Là où les bœufs s’arréteront dit-il, je bâtirais mon église. Cette promenade à travers bois, landes, guérets dura des jours et des jours. Dans un endroit recouvert de ronces où s’élève aujourd’hui l’église de Logonna, les bœufs se couchèrent épuisés, sans doute vaincus par la fatigue.

C’est-là, dit Saint-Monna, le lieu que Dieu a choisi. Mais ayant parcouru l’horizon, du regard, il vit avec stupeur que de cet endroit il ne pouvait plus apercevoir l’église de sa sœur Sainte Non (l’église de Dirinon).Alors Sainte Non le consola avec des mots restés célèbres :

Graet la di, eus toll va der me velo da hini (Fais ta maison où tu veux, de ma porte, je verrai toujours la tienne).

Texte expédié à la mairie de Logonna par M. Baron.

*

Fontaine de Clemenech’y

Clémeneh’y est en tout cas le lieu le plus élevé de Logonna, son nom qui vient de (Cle ou kleuz + menehy) signifie « La colline du domaine monastique ou les talus du domaine monastique.

Clemenechyf

Dans le bois.

HANVEC

Fontaine saint Pol Aurélien 

Dans le Bois du GarsLa fontaine ne semble pas liée à une chapelle, elle est dédiée à saint Pol-Aurélien, l’un des sept saints fondateurs de Bretagne, émigré de Grande-Bretagne au début du 6 e siècle, premier évêque de Saint-Pol de Léon.Fontaine de dévotion Saint-Pol, peut-être édifiée par les seigneurs de Kerliver entre la seconde moitié du 17 e siècle et la première moitié du 18 e siècle, dans le nord du bois du Gars.

pol aurélien f

Fontaine de dévotion construite en grand appareil de granite, du type à pignon ouvert en plein cintre avec console intérieure pour poser la statue du saint (moderne). La pierre d’écoulement de la fontaine et la rigole d’évacuation facilitent le ruissellement de l’eau vers l’extérieur du bassin. 

Les pieds au sec.

PLONEÏS

Fontaine Saint Gilles  16e 

La fontaine de dévotion dédiée à st Gilles est située à une centaine de mètres au sud de l’église. C’est un ensemble important.  Elle a un toit incliné et niche en plein cintre.

Ploneïs font St Gilles

Elle est creusée d’une niche qui contenant autrefois la statue du Saint. On retrouve les armes des Kersauzon-Guillemot dans les pierres d’entourage. C’est une fontaine armoriée à mur pignon, voûte en plein cintre, murets, débord

On y vient pour les rhumatismes.

Petite histoire de la fontaine du Dinvès

POULLAN SUR MER

Petite histoire de la fontaine de Dinvès

Un groupe d’amis de Douarnenez et du Cap Sizun explorent ce lieu-dit à l’extrémité occidentale d’une voie romaine bordée de murs imposants formant des enceintes. Celles-ci les intriguent fortement, mais elles ne sont pas documentées et aucun organisme officiel ne s’y intéresse malgré plusieurs contacts.

Une personne âgée des environs leur signala, en contre bas, au sud-est, l’existence d’un lavoir est d’une fontaine curieusement surmontée d’une « gargouille ». Sous les ronces et le taillis, elle fut difficile à retrouver.

Effectivement, sur son faîte était allongé un animal fabuleux qui fut surnommé le dragon. Le groupe décida de revenir, pour nettoyer la fontaine et la photographier.

Le jour convenu, ils furent accueillis par un propriétaire hostile. Après négociations, il fut possible de s’occuper de la fontaine et d’en prendre des photos.

Dinvès

A l’automne 2014, ils retournèrent sur le site pour le montrer à un ami qui rejoignait leur groupe et là surprise plus de fontaine ni de lavoir.

Toujours sans réponse des organismes officiels ils recherchent sur le net et tombent sur le site que j’ai mis en ligne depuis maintenant cinq ans. Ils m’envoient des photos et voilà notre curiosité piquée par cette fontaine atypique selon eux. La restitution de la fontaine à ce jour, ne fait pas l’objet d’un programme de réhabilitation. Combien comme elle sont ainsi tombées dans l’oubli.

Alors rassemblons les éléments en notre possession.

Reconstitution et hypothèses

        Ce hameau de Poullan sur Mer, longé par la voie romaine, se trouve à la limite des
   communes de Pouldergat et de Douarnenez( Pouldavid) à l’est de la D785. 
              Il n’est pas loin de sites antiques, dont certains laténiens. 
Le nom du lieu-dit est Dinvès, qui signifie « mont tombe ». On y signale l'existence de 
               souterrains et selon certains des sacs d’or y seraient cachés.

Douarnenez n’est pas loin de l’autre extrémité de la voie romaine, à Lanriec. Dans la cour d’une ferme de ce village est conservé un autel gallo-romain anépigraphique, en bon état, trouvé dans les environs immédiats de Dinvès.

Au-delà de Lanriec, la prolongation de la vie romaine conduisait à Trégouzel et au grand temple qui y fut édifié.

Un peu plus bas que la fontaine il y a une zone marécageuse partiellement drainée aujourd’hui.  Un petit nombre de fontaines se trouvent à proximité d’établissements romains. Aucun recensement n’en n’a jamais été fait. Voici donc notre fontaine située.

Un document émanant de la Mairie de Poullan datée de 2002 nous donne une description du bâtiment ; Elle est extraite d’un recensement des lavoirs et fontaines de Poullan établi en 1987. « Propriété privée. La fontaine du Dinvez  figure à l’inventaire fait par la commune de Poullan il y a 15 ans. Voici la description qui en était faite : « Fontaine en mur pignon réalisée en pierre de taille. Petite niche en plein cintre. Deux contreforts bordent le bassin. La pierre faîtière représente un animal mythique. Le lavoir est de forme arrondi. Cette fontaine et son lavoir bordaient auparavant un étang avec une île au milieu. Elle est en bon état mais mal entretenue. »

Que représente la pierre faîtière. L’animal mythique en question n’a pas été déterminé, mais il y aurait du dragon ou de la salamandre que cela n’auraient rien d’étonnant. La  question qui se pose, pourquoi ? Le dragon est bien présent en Bretagne jusque sur les églises et chapelles qui parsèment notre territoire du Finistère.  Le marais ici, n’est plus qu’un souvenir. Mais la forme empreinte dans la pierre faîtière ne nous renverrait elle pas à nos origines ?

dinvès3

La plupart des fontaines bretonnes datent du XIV e et on ne sait rien des constructions qui les auraient précédées.  Il n’y a pratiquement aucun écrit sur ces fontaines quand elles ne dépendent pas d’un édifice religieux. C’est le cas de la fontaine du Dinvez. Pourtant je considère, et cela n’engage que moi, que cette fontaine est une fontaine sacrée. Mais ici la récupération catholique d’un culte antérieur païen ne s’est pas faite par l’apposition une croix, ou d’une niche pour un saint. Bien au contraire nous y trouvons ce que nous appellerons un dragon.

« La fontaine n’est jamais un objet quelconque, ni un point de repère. Elle est étroitement liée à la vie du village ». Notre fontaine n’est plus le support des croyances originelles, mais que nous dit le dragon ? Sa représentation n’est jamais vide de sens ni purement décorative. « Les sources étaient contenues, rendues utiles et comme exorcisées par leur transformation en fontaines ».  Bien ce monstre aquatique évoque symboliquement le danger des eaux, ici il défend la source.

dinvès1

Revenons à notre marais. « Dangereux, glauque, mouvant, le marais est un monde incontrôlable qui engloutit, aspire, suce les hommes comme le bétail. » « Il est chargé d’ondes négatives, il évoque la mort. »

Placé sur la fontaine le dragon apporte toute son aide pour contrecarrer ces dangers. Sa valeur symbolique est ambiguë ici. Garde t’il la source ou menace t’il les passants ?

Les photos sont du groupe découvreur de la fontaine.

 

 

Pour les enfants et les chiens.

SAINT SERVAIS

Fontaine saint Servais XVIe

Elle est à l’est du bourg près du hameau de Bretiez. Sur la route  Landivisiau Lesneven, on bifurque à gauche et on descend, après les maisons on trouve la fontaine.

Pour les enfants et les chiens. dans Fontaine de guérison st-servais-font-st-servais-211x300

 Cette fontaine à pignon est enclose dans un carré de 5 mètres de côté, ceint de murs. Elle est en pierres de pays. La source coule dans un bassin rond qui semble être un ancien routoir, (pour « rouir », c’est à dire faire macérer le lin afin de séparer la tige de l’écorce filamenteuse),puis par un canal de pierre vers le douet extérieur à l’espace sacré. Contre la paroi nord, dans une niche, se trouve une statue,
Saint Langiz, au dessus du bassin .

saint-servais-fontaine-saint-servais- dans Fontaines sacrées-

L’eau de la fontaine est réputée guérir les diarrhées des enfants, si, après avoir invoqué le saint, on fait un don à l’église. Le saint y était invoquer aussi pour la protection des chiens contre la rage.

 

Fontaine Lenn-Ar-Gloar.

SAINT POL DE LEON

Fontaine Notre Dame XVe

Elle est en plein centre de Saint Pol dans le quartier du Poullou, rue des Lavoirs.  Elle est Adossée au mur d’une maison.

Fontaine Lenn-Ar-Gloar.   dans Fontaine à voûte- st-pol-de-leon-font-nd-de-gloire-300x199

Cette fontaine à voûte profonde, possède un pignon triangulaire à motifs gothiques, un  intrados agrémenté de deux larmes trilobées en pierres ajourées,et une  niche trilobée dans la partie haute.

À l’origine, cette fontaine porte le nom du premier évêque de Léon, saint Paul. Au XIXe siècle, elle est rebaptisée. Elle est alimentée par des ruisselets souterrains qui entretiennent également les lavoirs servant à blanchir le fil de la toile de lin.

st-pol-la-gloire-225x300 dans Fontaine accolée-

 Elle est appelée par les habitants « Fontaine de la Vierge Noire ». Cette fontaine était très fréquentée par les jeunes gens jusqu’au XVIIIe siècle. Ils venaient vérifier la vertu de leur fiancée. Ils s’arrangeaient pour dérober une épingle en bois ou en os sur la collerette la plus proche du cœur. Jetée sur l’eau de la fontaine, elle devait flotter pour qu’ils fussent assurés de la virginité de la jeune fille.

st-pol-de-leon-nd-300x191 dans Fontaine de dévotion

Entre 1914 et 1918, on venait implorer la Vierge noire pour le retour en bonne santé, des soldats.

 

Les bulles de Derrien.

SAINT DERRIEN

Fontaine saint Derrien XVIème

  La fontaine à 200 m de l’église du bourg, en haut d’un étang.  C’est une fontaine à pignon triangulaire surmonté d’une croix, niche, murets et enclos.

Pour se marier, jeter des morceaux de poterie dans le bassin de la fontaine. Le nombre de bulles qui remontent à la surface indiquent le nombre d’années la jeune fille doit attendre avant se marier.

Les bulles de Derrien. dans Fontaine de guérison st-derrien-font-st-derrien-300x210

On y venait aussi pour s’y guérir des maux de ventre et notamment ceux des enfants. On buvait alors l’eau.

 Selon la légende, Derrien est l’ami de Néventer et comme lui originaire de l’Ile de Bretagne. Après avoir noyé le dragon de Plounéour Trez ils retournent dans leur île.

Et Mélar fût.

SIZUN

Fontaine de Lestrémelar

La fontaine est située à 100 m au nord du hameau, en contrebas de la route départementale.

La maçonnerie de la partie supérieure du mur-pignon a disparu. Le mur-pignon abrite une niche avec un support à statue. L’ensemble est composé de trois parties : un bassin entourant la source, un second bassin alimenté par le premier avec fond couvert de deux dalles de pierre taillée, et un troisième bassin à usage de lavoir et peut-être bassin à rouir le chanvre.

Et Mélar fût. dans Fontaine de dévotion sizun-font-de-lestremelar

La fontaine, associée à un lavoir, a vraisemblablement été construite au 17e siècle ; elle était liée à la chapelle de Saint Mélar disparue au début du 19e siècle.

Une fontaine deux lavoirs.

SIZUN

Fontaine de Saint Suliau

Elle est située au nord-est du bourg non loin du ruisseau du Stain.

La fontaine alimente deux lavoirs associés, l’un conservant une partie des dalles de schiste surélevées, l’autre un bassin en ciment et les vestiges d’une cuve à l’origine liée à un conduit de cheminée. Le pignon de la fontaine est en moellon de schiste.

Une fontaine deux lavoirs. dans Fontaine de dévotion font-st-suliau-209x300

La fontaine de dévotion dédiée, comme l’église paroissiale, à saint Suliau, remplace un ouvrage plus ancien. Elle est réparée en 1661-1662. La dernière remise en état remonte à 2004.

12345...13

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...