Usven.

PLOUDALMEZEAU

Fontaine Saint Usven.

Seul vestige de la chapelle au sud du port. Il n’y plus de monument.

Elle se trouve dans un jardin.

Fontaine saint Laurent

Un autre vestige de chapelle ruinée.

Photos non disponibles.

Ces Saints Quimpérois.

 QUIMPER

 Fontaine Saint-Tugdual

Au quartier de  Locmaria de Quimper, dans le périmètre de la chapelle de Locmaria.

C’était le point d’eau usuel de la communauté religieuse des lieux.

st tugdual

Fontaine Saint Laurent

Elle est à proximité de la chapelle. Dans l’espace vert derrière l’hôpital.

Fontaine Saint Corentin

Elle est à côté de la chapelle saint Julien. Une statue de saint Corentin décorait la fontaine.

« Un ivrogne de la rue Neuve ayant brisé cette statue, Dieu vengea saint Corentin en frappant de la peste la maison du coupable, d’où la contagion gagna les quartiers de la ville ».

Sur un vœu fait à saint Corentin le fléau cessa au lieu même où il avait commencé (1643) (LE MEN, p. 354-355).

Fontaine saint Pierre

A Kerfeufeuteun

Fontaine avec bassin de granit et lavoir.Elle était jadis ornée de la statue du saint patron, disparue, mais dont on voit encore la console et la niche.

Fontaine du Diable

Pour trouver cette fontaine, il faut quitter la route septentrionale de Quimper à Penhars, après avoir dépassé les bâtiments de l’ancien Grand Séminaire, quelques mètres après l’angle droit que fait le mur d’enceinte. On prend un sentier qui conduit en deux minutes à la fontaine, tapie au fond d’un repli de terrain. C’est un édicule en maçonnerie, couvert d’une voûte cimentée. L’eau y est délicieuse et intarissable. Pourquoi ce nom de feunteun an diaoul ? M. Le Guennec posa un jour la question à un vieillard du voisinage qui lui fit le récit suivant :

« Lorsqu’on construisit les bâtiments du Séminaire, l’entrepreneur chargé d’enclore la propriété d’une muraille [Note : Il s'agit en fait de la muraille de clôture des anciens bâtiments du Calvaire] songea qu’il serait aussi expéditif qu’avantageux pour lui de charger le diable de ce travail. Il l’appela donc à la fontaine et le pria de bâtir le mur en question le plus diligemment possible. L’accord fut conclu aux conditions suivantes. La clôture du parc serait terminée dès la nuit prochaine avant que le coq chantât. En récompense, Satan pourrait, à la mort de son client, revendiquer l’âme de celui-ci. Mais si le coq se faisait entendre avant l’achèvement total du mur, son constructeur perdait tout droit au salaire convenu. Le diable, on le sait, va vite en besogne. Il est plein d’adresse et de ressources, et la main-d’œuvre ne lui manque point. Edifié par des ouvriers invisibles, le mur grandissait à vue d’oeil au clair de lune, escaladant d’un côté la montagne de Penhars, et de l’autre courant le long de la route de Pont-l’Abbé, entre la Palue et Ty-Laou. Encore une demi-heure, et l’immense enceinte serait complète. Jusque là, l’entrepreneur avait espéré que le démon n’arriverait pas au bout de sa besogne.  » Ce qu’il aura construit, se disait-il, sera toujours autant d’attrapé, et mes maçons feront le reste « . Mais cette prodigieuse rapidité le mit dans les transes. Son âme était-elle donc dévolue sans rémission aux flammes éternelles ? Une unique ressource lui demeurait, celle d’avancer le moment où, selon leurs conventions, la muraille devait être finie. Le pauvre homme courut à Bourlibou, où était son logis, se précipita dans le poulailler, empoigna un superbe coq qui dormait encore sur son perchoir et le plongea brusquement dans une baille d’eau froide. Eveillé en sursaut de la plus désagréable façon, le volatile se débattit, s’ébroua, lançant quelques notes enrouées auxquelles succéda, lorsqu’il eut repris ses esprits, un cocorico encore un peu désorienté, mais suffisant. Là-bas, le démon l’entendit et resta court… Deux ou trois toises de maçonnerie manquaient seules encore au parachèvement de son ouvrage. C’était assez pour qu’il perdit la partie.  » Tu triomphes, dit-il avec colère à l’entrepreneur, grâce à ce maudit coq que je voudrais bien tenir tout plumé dans la plus bouillante de mes marmites. Mais ne te réjouis pas trop tôt. En vain essaieras-tu de terminer ce mur, que je suis obligé de laisser incomplet. Il aura toujours une brèche en un endroit quelconque et tu dépenseras ton dernier écu à vouloir le remettre en état « . Et c’est ce qui est arrivé, conclut le vieux gardien. L’entrepreneur se ruina à consolider ce mur neuf qui toujours tombait en quelque endroit, et aujourd’hui encore la parole du diable continue d’être vraie. Voici deux ans, il y a eu un éboulement entre l’usine et Ty-Laou. A peine a-t-il été réparé que la muraille s’est affaissée du côté opposé, vers le chemin de Penhars. Vous avez sans doute remarqué cette brèche, longue d’une douzaine de mètres. On ne l’a pas encore bouchée, car à quoi bon ? Aussitôt, une nouvelle dégringolade de moellons se produirait ailleurs, et ainsi de suite. Le travail du diable, voyez-vous, c’est toujours ainsi. Ça a l’air soigné et bien fait, mais en définitive, ça ne vaut rien du tout ».

Fontaine sainte Claire Penhars

Une croix en kersanton existe au cimetière, souvenir de la Mission de 1886. La fontaine de dévotion se trouve à mi-pente dans la vieille côte qui, par le Nord, mène de Quimper à Penhars (Archives de l’Evêché) 

Par tous les saints.

DIRINON

Fontaine saint Albin

Saint-Albin, au nord du bourg ; une chapelle Saint-Aubin,  a existé près du château de Lesquivit jusqu’à la Révolution française.

Fontaine  sainte Anne

 Située au Roual.

Fontaine saint Laurent

Fontaine antique. Présence d’une pierre à rainures près de la fontaine.

Photos non disponibles.

 

Le feu de Saint Laurent.

SAINT COULITZ

Fontaine de Troboa dite Fontaine saint Laurent XVIIe .

Elle se trouve à  250m en contrebas de la chapelle, un chemin y mène, la fontaine est en bas sur la droite.

Cette fontaine monumentale possède une ouverture en anse de panier et une margelle. Elle est bâtie en ardoises plates.

Le feu de Saint Laurent. dans Fontaine de guérison St-Coulitz-font-deTroboa-St-Laurent

Elle aurait servi aux femmes qui y faisaient boire un peu d’eau à leurs enfants, pour les guérir de l’eczéma, symbole du feu qui, selon la légende, aurait brûlé saint Laurent.

Brigitte et Laurent.

BENODET

Fontaine Sainte Brigitte /Fontaine saint Laurent.

On y accède par la D 44 qui relie Bénodet à Fouesnant. La fontaine est près de la ferme de Kerconnan, à 9 km NO du bourg. La chapelle du Perguet n’est pas loin. Elle est dédiée à ste Brigitte et st Laurent.

On y venait pour soigner ses rhumatismes. Les pèlerins se lavaient leurs membres malades avec l’eau.

La fontaine est à l’abandon.

Photo non disponible.

 

 

Saint Didy et compagnie.

PLOUIGNEAU

Fontaine Notre Dame de la Clarté.

Non loin du château de Lanidy et à A 500m de la chapelle disparue. Elle est au village de Lanidy sur la rive droite du Jarlot, à la sortie de Morlaix. Un peu en aval de son confluent avec le Trémorgant. La chapelle est à quelques mètres.

Elle était autrefois  dédiée à saint Didy, et aujourd’hui à Notre Dame de la Clarté.  La source a été déplacée à la suite de la construction de la ligne de chemin de fer.

On venait ici pour guérir les maux d’yeux. 

st idy f

Deux autres fontaines sur Plouigneau :

Fontaine saint Ignace.

Elle atteste l’existence de cette première fondation religieuse sur le site.

Fontaine saint Laurent.

A Kerbabu. La chapelle  est détruite.

Photos non disponibles.

Pour les corps.

PLOUEGAT-MOYSAN

Fontaine saint Laurent du Pouldour, Saint-Laurent du Trou d’eau.

On la découvre à 2km du bourg sur la route de Botsorhel. C’est une fontaine encaisséeédifiée dans une petite prairie.

L’eau est d’abord recueillie dans un bassin cir­culaire, évoquant celui d’un puits. De là, elle suit une canalisation, longue de six mètres, jusqu’à un mur de granit d’où elle tombe en une cascade de deux mètres, dans une piscine.

Pour les corps. dans Fontaine de guérison plouegat-m-font-st-laurent-209x300


Un bassin accueillait les baigneurs et des pierres scellées dans le mur, permettaient aux pèlerins de s’asseoir pour s’adonner aux ablutions. L’eau de la source est toujours claire, mais l’ensemble du monument est envahi par les herbes aquatiques et les fougères. 

 

plouegat-m-st-laurent dans Fontaines sacrées-

Le pardon était célébré le dimanche qui suivait le 10 août. On y venait pour soigner les rhumatismes, et pour donner des forces à son corps. Les rites, que l’on pratiquait dans la piscine, n’étaient conformes ni à la religion, ni à la morale. Ils remontaient, de toute évidence, à l’époque druidique. En effet, dans ce lieu, on a associé l’eau avec le feu, la source sacrée avec le dieu solaire, remplacé par saint Laurent martyrisé et brûlé vif, comme le veut la légende .

plouegatmstlaurent-201x300 dans Maladies de la peau-

La fontaine Saint-Laurent est une fontaine lustrale. Dans la nuit du 9 au 10 août, les pèlerins accomplissaient à genoux le tour de la chapelle, puis passaient sous une pierre creusée en forme de four, pour rappeler le supplice de saint Laurent. Ensuite, les hommes se baignaient, nus, dans la source, avant le lever du soleil. Toute la nuit, ce n’étaient que danses, libations, tournois de lutte… sur la garenne, à la lueur des cierges consacrés. Au lever du soleil, c’était le tour des femmes : dans une tenue aussi légère que celle des hommes, elles pratiquaient leurs ablutions dans les eaux sacrées. (On retrouve dans ce rituel la persistance d’une croyance celtique : la nuit, le dieu Soleil reprend des forces dans les eaux souterraines et à l’aube, la déesse-mère – Sirona … – donne naissance au fils solaire.) En 1855, les débordements occasionnés par les baigneurs lors de la fête entraînent la promulgation d’un arrêté municipal réglementant les cabaretiers et interdisant toute atteinte à la pudeur.

On y traite les maladies de peau, et la virilité.


Pour le feu.

PLOUEGAT  GUERAND.

Fontaine saint Laurent (XVIIe).

A partir du bourg, suivre à gauche la route du Ponthou, parallèle à la R.N. 12 menant à Morlaix. Prendre la direction de Botsorhel et s’arrêter au hameau de Kerbabu.

De la chapelle Saint-Laurent du Pouldour, bâtie au début du XVIIe siècle, ne subsiste que cette fontaine, fontaine rustique, qui portait autrefois l’écusson des Penhoët de Kergoallon.

Pour le feu. dans Fontaine de guérison Plouegat-Guerrand-fon-St-Laurent-300x225

C‘est un édicule  à haute margelle d’où l’eau tombait dans un  bassin. Une statue de granit, à l’effigie de saint Laurent, réalisée en 1993, remplace celle qui se trouvait autrefois à l’intérieur de l’édifice.

Généralement, l’eau des fontaines dédiées à saint Laurent était réputée pour guérir des brûlures et  du « feu de Saint-Laurent », l’eczéma, et les mères en donnaient à leurs enfants.

Les rhumatisants prenaient un bain dans la fontaine.

Pitié pour Notre Dame.

PLOUGUERNEAU

Fontaine Notre Dame de Pitié XVe

A tréménec’h vihan, dans la prairie derrière la chapelle du même nom au nord on trouve  la fontaine de dévotion. Elle présente une arcature cintrée soutenue par des colonnettes. Au fond du bassin, un trou est aménagé, flanqué de deux saignées en forme de V, pour accueillir les meules de moulin. Un tronçon de fût de calvaire qui supportait une dalle ronde y était planté.  La coutume veut qu’à chaque feu de la Saint-Jean on plonge des braises incandescentes dans l’eau de la fontaine afin de lui conserver ses vertus.

Pitié pour Notre Dame. dans Fontaine de dévotion Plouguerneau-saintlaurent 

Saint Laurent a son destin lié à Iliz-Koz en Tréménac’h. La chapelle Notre Dame de Pitié datée du XVIe siècle devient en 1729 église paroissiale de Tréménac’h suite à l’ensablement du littoral et de l’enclos d’Iliz-Koz. En 1792. La chapelle a subi de nombreuses transformations au cours des siècles. Elle est actuellement placée sous le vocable des saints martyrs Laurent et Etienne.


Timide.

CONCARNEAU

   Fontaine saint Laurent.

Timide. dans Fontaines sacrées et profanes- conc-arneau-font-anse-st-laurent

La chapelle est détruite, la fontaine subsiste.  L’anse saint Laurent n’est pas loin. 

On peut ne pas  voir la fontaine tant elle est cachée par la végétation.

 

12

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...