Virginale.

PLOUHINEC

Fontaine de Prat Aven .

Elle est au hameau de Kéréval à proximité du circuit de randonnée du Goyen. (approximativement en contrebas du village de Kereval). Selon les informations reçues d’habitants de Keredan et de Kéréval, la Fontaine de Prat Aven attirait les foules jusque dans les années 1950. Des « ex-votos » et des statues  de la Vierge (venant de Lourdes) ont été trouvées dans la boue du bassin de la fontaine lors du curage. Après nettoyage, elles ont été remises en place. Il existe deux autres sources à côté de cette fontaine.

Virginale. dans Fontaine de guérison plouhinec-kerreval2-206x300

Pour autant ce n’est pas une fontaine sacrée. Elle n’en possède pas moins des pouvoirs thérapeutiques : selon les témoignages des anciens, son eau atténue les douleurs musculaires et soulage les souffrances des rhumatisants. 





Un saint en cache un autre.

PONT DE BUIS LES QUIMERC’H

Fontaine saint Léger.

Elle se trouve  à  proximité de la chapelle du même nom et à 4km à L’ouest de Pont de Buis. Avant d’arriver au Vieux-Bourg, l’embranchement pour la chapelle est  sur la droite. La fontaine a été transférée. Elle était autrefois à 400m en contrebas dans une prairie.

 En granit de kersanton elle possède une niche formée de deux arcs. La Saint à l’intérieur a perdu la tête.

Pont de Buis les Quimerch font St Léger

Les mères y baignaient leurs enfants pour savoir s’ils seraient heureux ou s’ils seraient forts pour affronter  la vie. Les infirmes y immergeaient leurs membres dans l’espoir d’une amélioration voir guérison.  Les faucheurs qui travaillaient aux alentours étaient épargnés de tout rhumatisme dans leurs vieux jours.

Un saint en cache un autre. dans Fontaine de guérison St-Léger-193x300

Feunteun Vian Lannegar (Lan : ermite-Egar : ermite Breton) saint Léger est sant Legar.
Derrière Saint Léger, Saint Legar, la fontaine  est très rustique et n’attire guère l’attention. Elle est très ancienne et très jolie dans sa simplicité.

QuimerchFeunteunVianLannegarMK2

La fontaine serait dédiée à saint Egar. Elle est bâtie en gros blocs de Kersanton.

C’est la fontaine originelle de saint Léger.



Pour les douleurs.

PLOUARZEL

 Fontaine saint Laurent.

 On la trouve au bourg.

Jadis les rhumatisants y prenaient leur bain.

Pour les douleurs. dans Fontaine de guérison bonhommes-17

 Photo non disponible.



Sant Vaudez.

BOHARS

 Fontaine saint Maudez XVIe siècle.

Prendre la D3 en direction de Brest. La chapelle de Loguillo ou de Notre-Dame-des-Grâces est dédiée à Saint Quijau.

Elle est située, au bas du bourg, dans un vallon, près du château de Kerampir. La fontaine est à quelques 300 m  à l’angle sud-ouest de la chapelle . On l’appelle aussi feunteun Sant-Vaodez.

Située à l’angle sud-ouest de la chapelle de Loguillo, elle présente une curieuse disposition.  Le bassin est encadré par une première arcade en plein cintre, doublée par une seconde arcade qui n’a pas été établie dans l’axe de la première, comme pour empêcher un accès trop direct à la source. Cette seconde arcade date du XVIème siècle.

Sant Vaudez. dans Fontaine de guérison Bohars-font-St-Maudez2

La fontaine  à voûte profonde, possède une ouverture en ogive, un pignon et un grand bassin. Un petit lavoir reçoit les eaux qui s’écoulent ensuite vers un affluent de la Penfeld. Le bassin de la fontaine est surmonté d’une première arcade en plein cintre. Une seconde arcade, qui n’est pas dans l’axe de la première, rend l’accès à la source difficile.

 L’eau de la fontaine était réputée contre les douleurs rhumatismales et l’enfle du bétail.

Bohars-St-Maudez-208x300 dans Fontaines sacrées-

Il fallait pour cela prendre une poignée de terre, d’algues rousses dans l’eau, et l’appliquer sur le membre malade qui guérissait le mal de st Maudez (enflure des articulations ou du coup de pied).  Y ajouter ensuite un ver prélevé dans l’enclos et attendre qu’il meure. La mort de l’animal était le signe assuré d’une prompte guérison (MM. Peyron et Abgrall, 1903).

Le saint soignait aussi les maladies infantiles et les vers. Ajoutons les furoncles et les corps.



Brigitte et Laurent.

BENODET

Fontaine Sainte Brigitte /Fontaine saint Laurent.

On y accède par la D 44 qui relie Bénodet à Fouesnant. La fontaine est près de la ferme de Kerconnan, à 9 km NO du bourg. La chapelle du Perguet n’est pas loin. Elle est dédiée à ste Brigitte et st Laurent.

On y venait pour soigner ses rhumatismes. Les pèlerins se lavaient leurs membres malades avec l’eau.

La fontaine est à l’abandon.

Photo non disponible.

Brigitte et Laurent. dans Fontaines sacrées- bonhommes-171

 



Seurin et Sauveur.

PLOUGONVEN

Fontaine saint Seurin.

Elle est au bord du ruisseau de Cuzulec à l’est du bourg non loin du lieu dit Guélé-Tré, près de la chapelle du même nom qui n’est plus aujourd’hui.

On y allait pour guérir les enfants qui avaient des boutons et des de croûtes de lait.  

Les adultes se faisaient verser de l’eau dans le cou pour guérir les rhumatismes, ou les prévenir.

Seurin et Sauveur. dans Fontaine de guérison Bebes-17

Fontaine Saint Sauveur.

Photos non disponibles 



Pour le feu.

PLOUEGAT  GUERAND.

Fontaine saint Laurent (XVIIe).

A partir du bourg, suivre à gauche la route du Ponthou, parallèle à la R.N. 12 menant à Morlaix. Prendre la direction de Botsorhel et s’arrêter au hameau de Kerbabu.

De la chapelle Saint-Laurent du Pouldour, bâtie au début du XVIIe siècle, ne subsiste que cette fontaine, fontaine rustique, qui portait autrefois l’écusson des Penhoët de Kergoallon.

Pour le feu. dans Fontaine de guérison Plouegat-Guerrand-fon-St-Laurent-300x225

C‘est un édicule  à haute margelle d’où l’eau tombait dans un  bassin. Une statue de granit, à l’effigie de saint Laurent, réalisée en 1993, remplace celle qui se trouvait autrefois à l’intérieur de l’édifice.

Généralement, l’eau des fontaines dédiées à saint Laurent était réputée pour guérir des brûlures et  du « feu de Saint-Laurent », l’eczéma, et les mères en donnaient à leurs enfants.

Les rhumatisants prenaient un bain dans la fontaine.



La maison de la Dame.

LANMEUR

Fontaine Notre Dame de Kernitron.

Kernitron signifie « la maison de la Dame ». Il faut aller rue de Kernitron. La fontaine est située à quelques centaines de mètres au nord-ouest du centre-ville de Lanmeur.

Elle se trouve en contre-bas de la chapelle. Devant la chapelle de Kernitron se trouve un  parc paysagé. Au bas de celui-ci, se trouve la  fontaine. Elle a  été réhabilitée il y a quelques années.
L’enclos comprend un bassin entouré de dalles, dominé par un édicule creusé d’une niche. Elle alimente un lavoir.

La maison de la Dame. dans Favoriser la marche- kernitron2-300x230

Jadis les mères y menaient leur enfant jeunes pour les aider à faire leurs premiers pas. 

On y aussi soignait les rhumatismes.

Il s’agit en fait de sainte Triphine, épouse du Roi Arthur. qui venait se tremper les jambes dans les eaux curatives de la fontaine, elle aimait y passer du temps, trouvant l’endroit reposant, et demanda à être enterrée sur une butte sèche tout près de ce lieu, on y construisit donc une tombe en forme de petite chapelle, Itron : dernière demeure de la dame Thryphine de Kerbouron épouse du roi Arthur, du château du Beuzit.


Comme toutes les fontaines, celle ci avait des vertus, dans son recueil sur NOTRE DAME DE KERNITRON, EMILE PINCON, unhistorien local a raconté la légende de ST TRYPHINE *  »qui venait se tremper les jambes dans les eaux curatives de la fontaine, elle aimait y passer du temps, trouvant l’endroit reposant, et demanda à être enterrée sur une butte sèche tout près de ce lieu, on y construisit donc une tombe en forme de petite chapelle, ITRON : dernière demeure de la dame THRYPHINE DE KERBOURON, épouse du roi ARTHUR, du château du BEUZIT. »

Après sa mort  en 1871 et le transfert de sa dépouille en 1881 dans cimetière actuel, on y roulait les nourrissons sur sa tombe les « tri l’un de Mis Mae » (trois premiers lundis demain) après les avoir au préalable  trempés dans la fontaine de Leslec’h (Kernitron) et avant de les présenter à l’autel de la Vierge dans la chapelle. Ce rite ancien plus ou moins christianisé était destiné à assurer aux bébés des jambes bien droites ; il dura jusqu’à la guerre de 1914-1918.

 




le fils de Gologwen.

GOULVEN

Fontaine Saint Goulven.

Par la D10 en direction de Kerlouan. A Kérouzien. La fontaine monumentale est signalée. On la trouvera à gau­che de la chapelle de Goulven. 

L’attachement des populations bretonnes aux sources sacrées ancestrales a contraint le clergé du haut Moyen Age a christianiser les pratiques chrétiennes qui s’attachaient à celles ci, plutôt que de les attaquer de front.

La fontaine de Saint Goulven est un monument de style renaissance à pignon. Elle est entourée d´une enceinte carrée et de bancs de pierre. La source jaillit au milieu du bassin dallé. C’est le saint en personne qui selon la légende fit jaillir la source. Le mur du fond contient la niche formée de deux pilastres coiffés d’un petit toit et prenant appui sur une console moulurée. A droite de la statue de saint Goulven, le sarcophage encastré dans le mur passe pour avoir été le lit de saint Goulven. 

le fils de Gologwen. dans Fontaine de guérison Goulven-fontaine_saint_goulven__Lavoir-300x194

Lors du  pardon, célébré, le premier dimanche de juillet, le prêtre plonge dans la source une relique du saint ; dès lors, l’eau sacrée a le pouvoir de guérir.  Dans le mur, on peut voir le sarcophage communément appelé « lit ou tombeau » de Saint Goulven. Les pèlerins s’ y allongeaient en invoquant le saint afin d’être guéri. L’eau de la fontaine passait aussi pour miraculeuse et était surtout réputée pour guérir la fièvre et les rhumatismes ainsi que le mal de dos.  Pour le mal de dos, pendant que la personne souffrante priait à genoux, une autre personne lui jetait de l’eau sacrée à pleins seaux sur le dos. 

goulven dans Fontaine monumentale-

La fontaine avait aussi un pouvoir oraculaire. Le malade envoyait quelqu’un de son entourage à la fontaine pour y prier à sa place. Cela devait être fait à l’heure de minuit. Si le bruit entendu était celui d’une pierre jetée dans le bassin, la guérison était assurée.

.

font-st-Goulven-197x300 dans Fontaine pignon-

Plus tard, les fidèles, répugnant d’utiliser à des fins profanes cette eau miraculeuse « creusèrent près de cette fontaine et en trouvèrent une autre qui sert à boire et à préparer la nourriture ».

Vie légendaire de saint Goulven.

C´est à cet endroit en 540 que Gologwen a donné naissance à saint Goulven. Cela se passait au VIe siècle. Glaudan et sa femme Gologwen avaient échoué dans la baie de Goulven.

Laissons Albert Le Grand raconter la suite: « étans sortis du vaisseau, ils prirent leur chemin le long du rivage, et arrivèrent en la Paroisse de Ploüider, distante de deux lieuës de Lesneven et Plouneour-trez, de façon qu´ils furent contraints de chercher à loger, cette nuit, en un Village situé és paluds de Brengorut, mais le Païsan à qui ils s´adressèrent, voyant que c´estoient des étrangers pauvres et nécessiteux, les refusa, de sorte qu´ils furent contraints de loger en un lieu, nommé Odena, où Gologuenn accoucha d´un fils ».

Le lendemain, Glaudan alla chercher un peu d´eau pour laver l´enfant mais on ne lui en donna pas. Et Albert Le Grand de poursuivre: « Voyant donc qu´en vain il avoit courru, d´ailleurs la nécessité de sa femme, l´enfant foible et débile, il eut recours à Dieu, se jetta à genoux et luy présenta son humble prière, le suppliant, la larme à l´oeil, de les assister en cette extrème nécessité. Sa prière finie, tout incontinent, une belle fontaine sourdit, distante de seulement d´un jet de pierre du lieu où estoit gisante Gologuenn, de laquelle elle but, puis y lava son enfant ; prognostique que cet enfant, en faveur duquel cette fontaine fut miraculeusement produite, seroit une vive source de doctrine et sainteté, de laquelle les hommes puiseroient les eaux salutaires, pour rassasier la soif de leurs Ames altérées. » 

La nouvelle de ce miracle se répandit. Un homme aida les arrivants qui le désignèrent comme parrain de l’enfant. Le bébé fut appelé Goulven. Son parrain ne l’abandonna pas. Le moment venu, il le plaça dans une école monastique. Il y apprend l’enseignement biblique qui le marque très jeune. Il se contente depuis son enfance de se nourrir que de pain, d’eau et quelques légumes. Ses études terminées  Golven catéchise à son tour des auditoires nombreux, se retire à Odena dans une petite « maison de pénitence », une sorte de cabane

On vint le consulter et faire appel aux dons de thaumaturge qu’on lui prêtait.Son hermitage est pendant de longues années lieu d’oratoire, de prières et de miracles. C’est qu’en effet Goulven réalisait des miracles. qui établirent sa renommée, si bien qu’il fut nommé évêque du Léon. . Evêque de Léon de 600 à 608 d’abord avec réticence, puis de plein cœur, Golven décide de retrouver la solitude en forêt de Brocéliande, pour enfin trouver son dernier hermitage à Saint-Didier en compagnie de son fidèle disciple Maden.
L’église canonisa Golven le lendemain de sa mort.




Santez Ventroc.

TREFLEZ

Fontaine sainte Ediltrude XVIIIe

Il faut allez au village de Coz Iliz, mais la fontaine est en plein champ. Au hameau du Divez, la fontaine est indiquée. A Coat Iliz il faut prendre un chemin qui part vers l’ouest. Un peu à gauche la fontaine est là dans le champ.   près de l’ancienne chapelle Coz-Ilis.

C’est une fontaine monumentale, Deux bassins, au milieu de belles dalles, sont entourés de jolis murs entrecoupés de deux échaliers.

Des piliers garnis de boules encadrent les escaliers. Les pèlerins peuvent se reposer sur des bancs de pierre accostés au muret.

L’édicule est original : une tour au-­dessus de la source, creusée pour la niche, porte une grande croix de chaque côté, un muret décoré de gracieuses volûtes.

Santez Ventroc. dans Fontaine de guérison Treflez-Ste-Ediltrude-300x205

Localement appelée Santez Ventroc, la sainte est invoquée pour guérir les maux de ventre. L’eau de la fontaine passe également pour combattre les rhumatismes et aider les enfants qui tardent à marcher. On plongeait la chemise dans l’eau sacrée et on devait la faire sécher à l’ombre, avant de la remettre sur le corps de l’enfant

La guérison se mérite à Sainte Ediltrude. En effet le jour du pardon les pèlerins doivent vider l’eau de la fontaine avant toute chose.

Le sobriquet de sainte Ediltrude est Santez Gwentroc. Quand on sait que « Gwentr » désignait, en vieux breton, les douleurs intestinales, on peut supposer que cette sainte patronne était invoquée aussi pour soigner les coliques, « les tranchées », comme on disait alors.



1234

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...