De l’eau au lait.

PLONEÏS

Fontaine de la Boissière.

A la Boissière se trouvent trois fermes. Il faut aller jusqu’à la troisième et la longer par la gauche. A un croisement de deux chemins prendre à pied.

ploneîs chap boisière

Le monument est important avec un  toit et une niche cintrée. A l’intérieur une tête d’oiseau et deux ailes sculptées.

De l'eau au lait. dans allaitement- Ploneis-font-de-la-Boissière

Les jeunes filles y venaient et se frottaient les seins avec l’eau, dans le but d’allaiter leurs futurs enfants.

La fontaine se trouve à environ 500 mètres au nord-ouest de la chapelle dans un bas fond. Maçonnée en pierre de taille, elle porte la date de 1693. Dans la niche, il existait autrefois une statuette en granite de la vierge à qui les femmes enceintes venaient demander une heureuse délivrance.


 



Brigitte et Marie.

GUENGAT

 

Fontaine sainte Brigitte

 Elle se situe à Kerouster Huella un peu avant le lieu dit Kerfréré.

Pour la trouver il faut prendre à droite vers Kerguerneau. Après avoir traversé une cour de ferme, prendre le chemin à droite indiqué chemin pédestre. Après le passage sous le pont de la voie ferrée, la fontaine est à gauche.Une fontaine mais pas de source. Il a fallu la déplacer pour laisser passer la ligne de chemin de fer.

 Le toit en est très incliné et la niche est surmontée d’une croix.

La source a été détournée au XXème siècle pour faire des captages.

Brigitte et Marie. dans accouchement- font-ste-brigitte-300x227

La niche renfermait une statue moderne de sainte Brigitte tenant un livre. Elle est devenue sous l’influence du christianisme Sainte Brigitte, patronne des crémiers, souvent représentée au milieu d’un troupeau. Elle est aussi souvent mise sur pied d’égalité avec la vierge Marie.
Les femmes viennent ici pour la fécondité, l’accouchement et l’allaitement de leurs enfants.





Pour nous les femmes.

EDERN

Fontaine saint Guénolé – Gulvain

 edernfontstgunol.jpg

  Il représentait l’un des saints phalliques réputés pour venir en aide aux femmes désespérées par la stérilité, vécue au Moyen Âge et même après, comme une catastrophe : pour les travaux des champs, les paysans avaient besoin de bras.

Pour nous les femmes. dans Fécondité- edern-font-guenole-215x300

Alors, les femmes dont le ventre ne s’arrondissait pas récitaient leur chapelet et allumaient un cierge devant sa statue. Elles allaient même jusqu’à s’y frotter dévotement le ventre et le jour de sa fête se rendaient en pèlerinage aux sources miraculeuses des chapelles Saint Guénolé.

 



Pour l’enfant à naître.

CAST

Fontaine Notre Dame de Quillidoaré  

dénommée également  » Notre-Dame de Bonne-Nouvelle « 

castquillidoar.jpg
 La fontaine se trouve au delà du périmètre de la chapelle. Il faut prendre le chemin qui mène à la ferme de Quillidoaré sur le côté gauche de la chapelle, le suivre jusqu’au bout. Un champ se présente dont il faut suivre la lisière gauche jusqu’à une prairie. Derrière cette dernière il faut traverser le ru, la fontaine se trouve dans un bosquet de saules. Les bottes sont indispensables.

Les femmes enceintes venaient se mettre sous la protection de Notre Dame dans l’espoir d’avoir un enfant. D’où son autre dénomination, Notre Dame de Bonne Nouvelle.

 L’eau était censée assurer une bonne maternité.

 



Chasseur d’insectes.

SAINT JEAN TROLIMON

Fontaine de Saint Maudez 15e 

stjeantrolimonfontdestmaudez.jpg

A 100m de la chapelle sur le chemin qui va vers la mer, en contrebas à gauche. Elle est très basse et enfouie. C’est un petit monument avec un toit incliné et une niche en ogive deux reposoirs encadrent le tout. L’eau s’évacue par un canal vers un bassin plus important.  

Nous sommes ici sur le site de la chapelle de Tronoën. La fontaine placée sous différents vocables a toujours été l’objet de dévotions.

La légende de saint Maudez fait de lui un chasseur d’insectes venimeux, donc l’eau de sa fontaine passait pour guérir des piqûres de toutes sortes. De fil en aiguilles on est passé des  piqûres aux boursouflures, et des boursouflures aux vers intestinaux, puis aux enflures et aux ballonnements et enfin aux ventres des femmes enceintes.

Chasseur d'insectes. dans Fontaine de guérison st-jean-trolimon-font-de-tronoen

L‘eau devait être de préférence mélangée à la terre que l’on prélevait au pied de la statue, dans la chapelle.

st-jean-trolimon-300x194 dans Fontaine pignon-

« La fontaine placée sous le vocable de Notre Dame de Tronoën, luttait contre la stérilité des femmes. Il fallait pour cela boire de son eau car, de par son caractère fécond, l’eau est fécondante. » M.ANDRO

De petits morceaux de porcelaine encore visibles au fond ou autour du bassin indiquent que l’on pratiquait ici la tradition des  » bravigou » (jolies petites choses). Les pauvres ou les enfants qui ne pouvaient donner que quelque menue monnaie en offrande les remplaçaient par de petits morceaux de porcelaine.

La fontaine alimente un lavoir en pierres et une mare.

 

 



Notre Dame de Délivrance.

PLOMEUR

 Fontaine de la Délivrance à Trévars.

En allant vers Penmarc’h par la D785, le hameau est indiqué sur la gauche. 

 Des trois fontaines de Trévars, celle-ci est la plus importante, selon la tradition. Accompagnées d’un lavoir, elles s’inscrivent dans un rayon de 20 mètres, dans lequel se trouvent également les vestiges d’une chapelle, une pierre taillée en forme de croix et un disque solaire christianisé.

La fontaine de la délivrance, en breton feunteun diboan, aurait eu de nombreux pouvoirs. Il s’agit probablement d’un site sacré antique christianisé au Moyen Âge. 

plomeur nd délivranceTrevars1

La fontaine de la délivrance en breton « feuteun diboan » aurait de nombreux pouvoirs. La chemise trempée dans la fontaine et remise sur le malade enlevait les douleurs et les fièvres. A condition toutefois que l’opération fut aidée par une personne portant dans ses prénoms celui de Marie .Car elle seule pouvait invoquer Notre-Dame de la Délivrance selon la tradition. La chemise, remise ensuite sur le corps du malade, enlevait les douleurs et les fièvres. Cette pratique était particulièrement réputée pour la délivrance des femmes enceintes. Les gens du pays donnaient d’ailleurs au mot « délivrance » un sens très large et pensaient que lorsqu’une personne gravement malade décédait après avoir satisfait aux exigences de ce rite, Dieu la délivrait de ses souffrances en l’accueillant dans son paradis. Ici le saint guérit les souffrances en guérissant les corps malades, mais aussi il libère les âmes des incurables.

La fontaine alimente un lavoir.

Fontaine Sant Drien

Avec ses dix marches, elle  rappelle les puits sacrés de la protohistoire. On l’appelle aussi feuteun vras.

plomeur trevars2 feuteun vras

Cette pratique était particulièrement réputée pour la délivrance des femmes enceintes. Dans un sens plus large, les personnes gravement malades qui après avoir satisfait aux exigences du rite décédaient, Dieu la délivrait de leurs souffrances et les accueillait au paradis.

Feuteun Diboan

plomeur trevars3 feuteun  diboan vihan

Saint Diboan est un saint breton qui n’a pas eu la reconnaissance de Rome mais qui n’en a pas moins une vingtaine de lieux de culte en Bretagne et plusieurs fontaines. Ce saint est par ailleurs appelé saint Tupetu (d’un côté ou de l’autre).

 




12

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...