Pour le vrai ou le faux !

GOUESNAC’H

 Fontaine Notre Dame du Vray Secours XVIIe.

Au nord du bourg, la fontaine est voisine de la chapelle, dans la prairie.

 Elle est appelée aussi fontaine Botiguéry.

Gouesnach Font ND du Vray secours

« Une petite niche est creusée dans le dosseret formant fronton. Le bassin, carré, est profond de 1 mètre, et l’eau coule abondante et limpide dans un long caniveau en granit, pourvu en son milieu d’une petite cuvette ronde, pour les ablutions des pèlerins. Du trou circulaire percé au milieu du pavé de la fontaine, s’échappent fréquemment des bulles d’air qui viennent bouillonner à la surface. Ce phénomène s’observe souvent dans bon nombre de fontaines de pèlerinage, et le peuple y attache des significations mystérieuses « (M. Abgrall, 1910).

C’est une fontaine à fronton avec un caniveau et une petite cuvette ronde.

  Cette fontaine de dévotion associée à la chapelle aurait eu des vertus curatives connues dès le Haut Moyen-Âge. On venait ici se mettre sous la protection de la Vierge et implorer son aide, et y tremper les enfants qui tardaient à marcher.

 



Droug sant Divi.

 SAINT DIVY

 Fontaine Saint Divy 16e 

Elle est située en plein bourg de Saint Divy. Elle a été déplacée lors d’un aménagement du bourg et la source a alors été recouverte, mais se sont bien ses eaux que l’ont voit sourdre ici.

C’est une fontaine classique avec un fronton. Elle possède une voûte profonde sur ouverture en ogive, un pignon triangulaire qui  descend bas, des rampants Le tout dan un enclos.

stdivyfontstdivy.jpg

Saint Divy est là qui veille sur la fontaine. L’eau s’écoule dans un bassin rectangulaire par une rigole. On accède à la fontaine par des marches.

 On amenait les enfants ici pour améliorer leur santé. Mais aussi, les enfants atteints du « Droug sant Divi  » le mal de saint Divy.

Il fallait alors tremper la chemise des enfants nés avec une barre bleue entre les yeux, laquelle est surnommée le mal de Saint Divy.

Il s’agit d’un signe de mort prématurée. La chemise qu’on leur faisait revêtir une fois sèche avait une action bienfaisante On prête aussi à st Divy sur cette commune des vertus relatives à la guérison des yeux.

Droug sant Divi. dans Fontaine à voûte- st-divy-st-divy-206x300

« Seul bienheureux Divi, fils de sainte Nonne ;

le bon peuple, toi, jamais ne t’abandonne,

tu rayonnes encore, dans ta niche parée

sous la chape d’argent et la mitre dorée

Et voici qu’à cette heure, humble doux et immortel

Un voyageur qui chante est devant son autel. »

Auguste Brizeux

 



Pour la toux.

PLEYBEN

Fontaine saint Pabu ou Tugdual.

Au village de Penguilly Vras.

Fontaine de la Coqueluche.

Au hameau de Goarem Bras. On venait y chercher de l’eau, la nuit surtout, pour soigner un enfant atteint de la coqueluche. Barbe est la patronne des mineurs, des carriers et des ardoisiers, alors nombreux dans la paroisse a cette époque

 Fontaine sainte Barbe.

Protection de la foudre. Sainte Barbe sera là pour vous protéger les jours d’orage.

Photos non disponibles.

Il y a beaucoup de fontaines à PLEYBEN. Elles ne sont pas toutes faciles à localiser. Il faudra encore plusieurs déplacements pour les trouver.

 



Pour les enfants.

PLEYBEN

Fontaine Saint Vénec.

Au hameau de Lannelec. Saint Vénec située près de la chapelle de Lannélec, fontaine est dite de saint Vandal.  Le chanoine a donné à cette fontaine le nom de saint Vennec, et signale qu’elle est dépourvue d’édicule.

On y plongeait les cheveux d’enfants dans l’espoir de les guérir des rhumatismes.

Protectrice des enfants, les eaux soignaient les maladies infantiles et favorisaient la marche des enfants.

Photo  non disponible.

 

 



Deux introuvables.

PLEYBEN

 Fontaine Saint Philibert à Guénily.

Le hameau de Guénily est dans un cul de sac. Dans le hameau à droite et à l’amorce d’un chemin bitumé, il faut descendre jusqu’au franchissement de la rivière. La fontaine se trouve à droite dans un bosquet. Elle est cachée par la végétation et à peine visible du chemin.

Elle donnait la guérison aux enfants qu’on y baignait, et soignait les maux de ventre.

pleybenstphilibert.jpg

Il y avait une autre fontaine à Guénily dite Fontaine Notre Dame de Guénily. C’est une fontaine en contrebas de la chapelle. Un chemin y conduisait. Cette fontaine n’est plus ni visible ni accessible, puisqu’elle a disparue sous les bulls lors de la construction de la quatre voies toute proche. Elle est toujours signalée en mairie. Il serait temps de se mettre à jour.

Les jeunes conscrits  se mettaient sous sa protection…


 



Devinez quoi ?

SPEZET

Fontaine saint Adrien.

Ce village doit son nom au fait que saint Rien était le patron de la chapelle.

Outre ses fonctions divinatoires on invoquait ici le saint pour obtenir la guérison des maux de ventre chez les enfants.

Adrien était officier dans l’armée de l’empereur Maximien connu pour les persécutions qu’il menait contre les chrétiens. Chargé de surveiller ces opérations particulièrement cruelles, Adrien fit preuve d’une grande mansuétude à l’égard des condamnés et se convertit à leur religion. Il fut arrêté, jugé. On lui fit subir un atroce martyre à Nicomédie en l’an 300.
Si l’on doit attribuer foi à la légende, les Romains lui brisèrent les membres sur une enclume.
Dès le Moyen-Age, on lui attribua le pouvoir de guérir la peste. La peste ayant été éradiquée dans nos région, on fit de Saint Adrien un guérisseur des maladies contagieuses. Mais on l’invoque encore pour d’autres raisons.

 


 

Photo non disponible.

 



Pour la toux.

COLLOREC

 Fontaine de la coqueluche.

Comme en maints endroits en Bretagne,  » Feunteun an drev « , la fontaine de la coqueluche, n’est pas protégée par un saint.

Celle-ci, située au hameau de Goarem Bras, coule, dit-on, à une température égale.

L’eau sort dune petite falaise en bordure de pré.On y venait chercher de l’eau, la nuit surtout, pour soigner un enfant atteint de la coqueluche.

   Photo non disponible.

 



Les femmes et les enfants.

ESQUIBIEN

 Fontaine Sainte Brigitte. 

On la trouve  à Landuguentel sur la route d’Audierne à Plogoff au milieu d’un ensemble de fermes à Landuguentel. La fontaine fait face  à la chapelle.

esquibienfontstebrigitte.jpg

Elle est imposante, à bassin rectangulaire. Le toit à deux pans est fortement incliné.  Deux colonnes en nids d’abeilles encadrent la niche abritant la statue. La toiture qui porte la date de 1654 sur un des versant indique que la toiture est réalisée sous le rectorat de Le Bis. Une stèle est intégrée dans l’angle sud-est de l’édifice. Fontaine portant l’ inscription :  » V P M JEAN LE BIS RECTEUR 1654, MARTIN LEPEVOCH FAB. LAN 1654 « .

Elle possède une voûte profonde, avec un pignon pointu, une  ouverture en plein cintre moulurée en pénétration dans le pignon, des petites colonnes à nids d’abeilles, un niche à accolades, des pinacles, une bordure du bassin en saillie, et deux auges.

Les femmes et les enfants. dans accouchement- ste-brigitte-fontaine-206x300

C‘est une fontaine marieuse, mais on vient aussi la consulter pour la fécondité, un bon accouchement et un allaitement abondant.

 Le jeune homme qui par trois fois, au crépuscule, se penchait sur le bassin de la fontaine, devinait dans le miroir le visage de sa bien aimée. La Sainte y est invoquée aussi pour les troubles de la marche.

 



Vermifuge.

MAHALON

Fontaine saint Maudez.

La fontaine se trouve dans le mur du presbytère. Dans ce mur d’enceinte on prend le passage qui descend sur quelques marches.

Cette fontaine, encastrée dans l’enclos du presbytère, est aménagée sur une source.

La légende de Saint Maudez faisant de lui un chasseur de serpents, l’eau de sa fontaine passait pour guérir des piqûres de toutes sortes mais aussi des boursouflures, enflures, ballonnements. Pour être efficace, cette eau devait être de préférence mélangée à la terre.

fontaine-saint_maudez

Saint Maudez guérit les morsures, les vers.

Son culte est un de ceux qui furent le plus ardemment pratiqué en Bretagne.

 

 

 

 

 



Pour les enfants.

  PLUGUFFAN

pluguffanfontnddegrces.jpg

 Fontaine Notre Dame de Grâces XVIIe

Il faut y aller par la D56 au sud du bourg et prendre à droite au rond-point.

 La chapelle est encontre-bas de la route dans une prairie, la fontaine est juste à côté. C’est une une fontaine votive. qui alimente un lavoir.

« L’eau remonte au jour par un orifice circulaire situé au fond du bassin. Son écoulement, le long d’une rigole, est ralenti par le passage d’une vasque hémisphérique. » (J.M) Elle est couronnée d’un fronton de pierres.

La fontaine était sollicité pour la guérison des enfants. On y priait et jetait dans l’eau des pièces de monnaie, afin d’aider les vœux par l’offrande.

Elle alimente un lavoir.


 



1...34567

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...