De l’eau !

GUENGAT 

Fontaine Saint Fiacre 17e 

Guengat font St Fiacre

 Elle se trouve à 300 m au sud-ouest du bourg sur la route de Quimper à la sortie du bourg à droite.

C‘est une fontaine de dévotion à mur pignon triangulaire. L’édicule en forme de toit en bâtière  porte un écusson à trois faces sous la niche où a été placée une nouvelle statue de saint Fiacre. L’ancienne, en granit, a été volée en 1988. Saint fiacre nous regarde. La source alimente un  bassin et un lavoir.

De l'eau ! dans Fontaine avec toit en bâtière- St-Fiacre-225x300

Saint Fiacre patron des jardiniers était invoqué pour faire tomber la pluie bienfaisante. On vient aussi soigner ici les maladies de peau.

 



St Laurent.

TREFFIAGAT

Fontaine saint Laurent.

Cette fontaine de dévotion est consacrée à saint Laurent. Il  y était invoqué pour la guérison des maladies de peau et de la rougeole.

Photo non disponible.

 rougeole.gif



Le jardinier guérisseur.

  POULDREUZIC


   Fontaine saint Fiacre XVIIe

Elle est érigée en bas du bourg au milieu d’une prairie en bas du bourg.  

pouldreuzicfontstfiacre.jpg

  C’est un monument assez haut comportant un toit incliné. La face comporte deux arcades gothiques. Une pierre de meule est au fond du bassin. Une croix a été rajoutée qui n’est pas du meilleur esthétisme.

  Saint Fiacre est le patron des jardiniers,mais les vertus qui lui sont attribuées ici n’ont aucun rapport avec lui. On venait pour guérir les irritations fessiaires des bébés. On raconte que les femmes venaient en cachette jeter quelques débris d’une assiette ou d’un bol cassé en faisant la vaisselle. Puis elles s’agenouillaient pour faire une prière. D’une manière générale, on vient ici pour traiter les maladies de peau.



 



Les deux font la paire.

PENMARC’H

    Fontaine de la Madeleine

   Il faut prendre la rue de Saint Stévan. Elle est appelée aussi fontaine de Saint Puster et se trouve au lieu dit Lestrigou, la chapelle est indiquée.  La fontaine se trouve derrière la chapelle qui était autrefois dédiée  à Saint Etienne.

Près du hameau de Lescors à Penmarc’h, l’emplacement de la chapelle correspond à un ancien culte celte, organisé autour de la Pointe de la Torche et dont attestaient jadis des alignements de menhirs proches. Puis le lieu abrite dès le XIIIe siècle une  léproserie : les lépreux ou « ladres »  ou « cagots » mis au ban de la société y vivaient à l’écart, mais disposaient d’une chapelle dédiée à saint Étienne. Ici, à Penmarc’h, l’autel avait été construit au dessus d’une source, dont les eaux traversaient l’église d’est en ouest avant d’atteindre la fontaine de Feunteun Sant Pustoc’h et celle de Sant Stefen: c’est ainsi que cette eau acquérait des vertus curatrices envers les maladies de la peau. » Puster, « pustule », et il s’agit de l’un de ces noms et l’un de ces saints forgés de toute pièce par une effet de langue pour répondre aux besoins du culte : on avait besoin d’un saint guérisseur de pustule, eh bien voilà Sant Pustoc’h ! (Mireille Andro). Cette fontaine porte aussi le nom de Feunteun Intron Varia an Delivrans, ce qui fait penser que les femmes s’y rendaient pour que l’accouchement se passe bien. Cette fontaine semble donc se dédoubler dans ses fonctions, tantôt dédiée à Sant Pustoch contre les maladies (on transmettait au saint la maladie d’un enfant en faisant porter quelques instants à sa statue la chemise du petit malade, et le mal était ainsi « fixé », ou bien on posait la chemise d’un patient et on regardait si elle surnageait, signe de guérison), et tantôt réservée aux parturientes. (Mireille Andro). Au XVIe siècle, la petite chapelle est agrandie et dédiée (à la suite d’un voeu ) à sainte Marie-Madeleine. Celle-ci est la patronne des lépreux car celle est, selon l’évangile de Jean, la soeur de Lazare. 

Penmarch font de la Madeleine 

La pierre supérieure qui formait la pointe n’a pas été remplacée. On a mis à la place une pierre droite.  Et sur le muret avant a été posé une partie de sculpture.  Deux reposoirs encadrent le profond bassin. L’eau s’écoule dans un bassin beaucoup plus grand ceinturé par un mur.

 penmarchlamadeleinemk.jpg

Il y a deux fontaines de dévotion sur le site.

penmarchfontdelamadeleine.jpg

Derrière la chapelle , on découvre une fontaine datée du début du XIIIème siècle.

 Si les fontaines se trouvent dans les abords immédiats de la chapelle, la fontaine originelle de Saint Etienne, est plus difficile à trouver. Il faut suivre un sentier qui est face au centre équestre.  La fontaine est au bout du chemin. C’est un monument assez bas et profond. Le toit très incliné possède une petite niche . Des pierres sont dispersées de part et d’autres. 

On y priait contre la fièvre et pour avoir de la pluie en période de sécheresse.



Au feu !

RIEC SUR BELON

Fontaine saint Laurent 17e

 riecsurbelonfontstlaurent1.jpg

Cette fontaine se trouve à Goré Lannéguy, au sud du bourg de Riec. Selon la tradition  orale, il s’agit de la fontaine sacrée d’une chapelle saint Laurent. Pourtant aucune trace de celle-ci  n’a été retrouvée

C’est une fontaine à pignon. Un mur de pierres sèches entoure la fontaine qui est accessible par un escalier à gauche et un échalier à droite La statue de Saint Laurent a disparu. L’eau s’écoule dans un lavoir qui était très fréquenté par les lavandières du quartier de la Croix de Mission. On y mettait même le beurre au frais.

  Saint Laurent fût diacre et martyr.  Martyrisé par les Romains à qui il s’obstinait à résister, il fut étendu sur un gril sous lequel brûlait un feu ardent.

Son martyr explique l’évocation du saint pour la guérison du « feu de St Laurent », le zona, et, par voie de conséquence pour le soulagement des brûlures.

L‘eau s’écoule dans un lavoir, très fréquenté jusqu’en 1960, notamment par les lavandières du quartier de La Croix-de-Mission. Plusieurs hameaux y puisaient de l’eau et l’été, certaines fermières venaient mettre au frais leur crème de beurre.

 



Kernivel.

GUILLIGOMARC’H

Fontaine de Kernivel.

Son eau aurait le pouvoir de traiter les maladies de la peau.

 

rougeole.gif

Photo non disponible.

 



Un dermatologue sinon rien.

GUILLIGOMARC’H

 
Fontaine Saint Méen 17e 19e

Lfontaine est placée dans un site encaissé à côté du presbytère au bourg, en contrebas de la route sur la droite. On aperçoit tout d’abord le toit en ardoise du lavoir. 

Elle possède un pignon à deux pentes, une voûte profonde sur une ouverture en plein cintre, niche, corniches, et trois claveaux.

On y accède par un escalier de quelques marches associées à un bassin maçonné entouré de murets . Dans la niche se trouvait une statue de Saint Méven.

st Méen 

Plus de statue aujourd’hui, seule subsiste une petite grille qui protégea, en son temps, le saint.
Son eau avait le pouvoir de traiter les maladies de la peau.

Saint Méen , Meven est gallois et né vers 520. Il vint en Armorique accompagné de Samson.

Il fait partie des grands saints guérisseurs Bretons. Il est invoqué surtout en tant que dermatologue.

 



Des clous !

GOUESNAC’H

 Fontaine Saint Cadou 16e

 Sur la rive gauche de l’Odet par la D 234 à partir du bourg à droite sur la route reliant quimper à Bénodet.

 C‘est une fontaine à mur pignon avec une ouverture peu profonde.  Le fond de la fontaine est constitué d’une pierre circulaire qui semble être une meule de moulin. L’eau de la source alimentait à l’origine un lavoir désormais désaffecté.

Gouesnarc'h2 St Cadou2

Le mal de Saint Cadou désignait ces abcès des ganglions lymphatiques, connus sous le nom d’écrouelles. Elle passe pour guérir les furoncles, en échange de l’offrande d’une poignée de clous. De même pour être vainqueur à la lutte, il faut faire des ablutions nocturnes, par une nuit de nouvelle lune. Le pardon des lutteurs se tient toujours ici. La surdité et l’otite y sont aussi soignées.

 

Saint Cadou, voyageant dans la région, demande par un jour d’hiver l’hospitalité aux paysans de Kersinaou, ainsi que la permission d’élever sur leur terre un petit ermitage. Le fermier lui enjoint alors de repasser quelques mois plus tard, s’engageant pour sa part à lui donner le terrain nécessaire si sa récolte de poires et de pommes est bonne. Saint Cadou, s’agenouillant, récite une oraison. Le verger se couvre aussitôt de fleurs, puis de fruits. Saint Cadou obtient dès lors sa terre sans difficulté. Pendant ce temps, sa monture attachée au portail s’est impatientée : en frappant le sol du pied, elle a creusé l’empreinte de son sabot dans un fragment de rocher, qui se trouve encore à l’intérieur de la chapelle dédiée au saint. 



Maudez, Budoc et Tudy.

 CLOHARS CARNOËT

Fontaine Saint Maudez

   Par la D24, vers le Pouldu. On trouve la fontaine  à proximité de la chapelle,  elle même isolée et situé à l’écart du hameau.

  Ce saint est populaire en Bretagne pour traiter les maladies de peau et en particulier les pieds gonflés avec le frottement des sabots.

0009.gif

Saint Maudez est né en Bretagne insulaire et fit ses études dans une école monastique. Il a franchi la mer au 5e siècle et s’installe avec Budoc et Tudy ses disciples.

Photo non disponible.

 



1234

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...