Entre fous.

LANDEVENNEC

Fontaine de la chapelle du Folgoat.

Selon la légende, la chapelle modeste aurait été construite entre 1358 et 1360, pour y recevoir le corps de Salaün le « fou du bois », fol-goët.

Folgoat

Aux environs de l’an 1350, un ermite du nom de SALAÜN vivait à « cinq lieues par la mer de Brest » Ar Fol ! Le Fou, l’insensé, disait-on.  Sa vie n’eut d’autre cadre que la forêt où il se balançait sans cesse aux branches en entonnant des « Ave-Maria ». S’il s’aventurait hors du bois, ce n’était que pour mendier un bout de pain qu’il trempait ensuite dans l’eau d’une fontaine, il dormait sous un arbre, une pierre en guise d’oreiller.  Quand SALAÜN mourut, il fût enterré le plus simplement du monde au pied de son arbre.  Quelle surprise, cependant, dans les jours qui suivirent de constater qu’un magnifique lys blanc portant au sein de sa fleur, en lettres d’or, l’inscription « Ave Maria » avait poussé en prenant racine dans la bouche même de SALAÜN. Jean de LANGOUESNOU, de l’abbaye de Landévennec, toute proche, fût appelé pour constater le miracle. On décida vite de bâtir une chapelle sur les lieux mêmes.

La fontaine de la chapelle du Folgoat à Landevennec n’est pas la seule. La vrai fontaine se trouve sur le chemin a droite de la chapelle 200 /300 m. Il ne faut pas suivre le GR lorsqu’il tourne à gauche mais aller tout droit. Merci à Ronan Chatalic pour sa contribution photographique.

Landevenec font  du Folgoët

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...