De chapelle en moulin.

BRELES

Fontaine saint Ambroise.

Prendre la D268 au sortir du bourg. La chapelle est détruite. Près du Parc-ar-Chapel dans le champ, à l’est  au hameau de Lanambroas on trouvera la fontaine de dévotion.

Fontaine moulin de la Roudouxière.

De chapelle en moulin. dans Fontaine de dévotion Brélès-font-roudouxière-300x225

Elle alimente le lavoir  du moulin. Le bourg de Brélès est à moins d’1 Km.



Fontaine du bourg.

BRELES

Fontaine du bourg.

 

La fontaine est située au bas du bourg de Brélès, juste au bord de la route de l’Aber-Ildut.

Elle était autrefois surmontée d’une statuette de la Vierge.

Aujourd’hui c’est une pyramide qui la coiffe. Elle possède trois bassins dans un enclos encaissé à gradins de six marches.

Photo non disponible.



Julitte.

BOURG BLANC

Fontaine sainte Julitte.

Au nord de Bourg Blanc.

Par la rue de Brest à partir du bourg puis la D13.

Julitte. dans Fontaine de dévotion Bourgblanc-Breignou-Julitte-300x218

La chapelle du manoir du Breignou desservait une chapellenie dédiée à sainte Julitte. La fontaine se trouve au pied du pont d’accès desservant l’ancien château.

ste-Julitte-218x300 dans Fontaines sacrées-



Au manoir.

BOURG BLANC

Fontaine de Pennanéac’h 17e.

Par la rue de Brest au départ du bourg.

Au manoir. dans Fontaine de dévotion bourg-blanc-fontaine-de-pennaneach-

Elle est dépendante du manoir de Pennanéac’h. La fontaine est surmontée d’une croix.



Difol.

BOURG BLANC

Fontaine de saint Urfold.

Elle est situé à un kilomètre au Nord-Ouest de l’agglomération, sur la route de Coat-Méal. La chapelle est indiquée, la fontaine se trouve non loin en prenant le chemin qui descend, elle est dans une prairie.

« La fontaine faisait partie de la ferme, nous allions à l’époque chercher notre eau pour notre consommation car nous n’avions pas l’eau courante et ma famille lavait son linge au lavoir, je peux aussi vous dire qu’il y avait une statue à la fontaine qui a été volée dans les années je pense, entre 1965 et 1970″. Y THOMAS

Cet édifice est de forme  rare, voire inconnue dans le Finistère. Le bassin a une forme parallélépipède droit. La pierre du fond a en son centre un trou pour l’œil de la fontaine. Le saint n’y est plus. L’eau servait aux gens du voisinage pour tous leurs usages. On en buvait, et, du bassin, l’eau tombait dans le lavoir.

Difol. dans Fontaine magique et opérative Bourblanc-font-St-Urfold

Concernant la fontaine seule, sa fonction reconnue par les anciens consultés n’était autre que divinatoire. Pour savoir si un célibataire allait se marier dans l’année, on utilisait une épingle qui venait d’un costume traditionnel des femmes. Fréquemment encore on jetait des pièces dans la fontaine.

Fondateur de la paroisse, voici l’ histoire du Saint.
D’après la tradition, il serait né à Landouzan sur la commune du Drennec vers le 6e siècle et aurait été formé à la vie religieuse au monastère d’Ack. Sa mère Rivanone était la soeur de Saint Rivoaré qui a donné son nom à la paroisse voisine Lanrivoaré. Saint Urfold était l’oncle de Saint Hervé, honoré à Lanhouarneau. Il vécut en solitaire, au VIe siècle, dans cette forêt de Dunan(du breton Doun : profond) qui s’étendait de Saint Renan à Plouvien et qui fut décimé, entre autres, pour construire à Brest la flotte de Louis XI. C’’était un personnage d’une rare sainteté, un ermite qui vivait à l’écart  de la société et de sa famille dans une intention de pénitence et de contemplation. 

Bourg-Blanc-font-st-Urfold-200x300 dans Fontaine marieuse

La fontaine fait partie d’un ensemble sacré où la tradition place l’ermitage de « Saint Difol ». Ce Saint aurait fait jaillir la source. C’est un personnage secondaire dans l’épopée de la fondation de la Bretagne.



Sant Vaudez.

BOHARS

 Fontaine saint Maudez XVIe siècle.

Prendre la D3 en direction de Brest. La chapelle de Loguillo ou de Notre-Dame-des-Grâces est dédiée à Saint Quijau.

Elle est située, au bas du bourg, dans un vallon, près du château de Kerampir. La fontaine est à quelques 300 m  à l’angle sud-ouest de la chapelle . On l’appelle aussi feunteun Sant-Vaodez.

Située à l’angle sud-ouest de la chapelle de Loguillo, elle présente une curieuse disposition.  Le bassin est encadré par une première arcade en plein cintre, doublée par une seconde arcade qui n’a pas été établie dans l’axe de la première, comme pour empêcher un accès trop direct à la source. Cette seconde arcade date du XVIème siècle.

Sant Vaudez. dans Fontaine de guérison Bohars-font-St-Maudez2

La fontaine  à voûte profonde, possède une ouverture en ogive, un pignon et un grand bassin. Un petit lavoir reçoit les eaux qui s’écoulent ensuite vers un affluent de la Penfeld. Le bassin de la fontaine est surmonté d’une première arcade en plein cintre. Une seconde arcade, qui n’est pas dans l’axe de la première, rend l’accès à la source difficile.

 L’eau de la fontaine était réputée contre les douleurs rhumatismales et l’enfle du bétail.

Bohars-St-Maudez-208x300 dans Fontaines sacrées-

Il fallait pour cela prendre une poignée de terre, d’algues rousses dans l’eau, et l’appliquer sur le membre malade qui guérissait le mal de st Maudez (enflure des articulations ou du coup de pied).  Y ajouter ensuite un ver prélevé dans l’enclos et attendre qu’il meure. La mort de l’animal était le signe assuré d’une prompte guérison (MM. Peyron et Abgrall, 1903).

Le saint soignait aussi les maladies infantiles et les vers. Ajoutons les furoncles et les corps.



Au manoir du Diable.

PLOUZANE

Feuteun an Diaoul.

On la trouve au hameau de Coaténez. Au carrefour immédiat avant le hameau, il y a une maison neuve. Après lavoir passée, se trouve un bosquet et un chemin. Le prendre et le poursuivre jusqu’à une clairière. La fontaine est là. Le bassin est recouvert de deux pierres tombales. C’est « la fontaine » pour les locaux. Par la légende, le diable serait présent ici.

Le manoir de Coaténez dont la fontaine dépend est appelée dans la contrée le château du Diable.

 

Voici la légende :

Il y a longtemps le château du Diable était habité par de puissants seigneurs. Le propriétaire avait attaché à la fontaine un gobelet en or. Maintes fois ce gobelet disparu.  Mais le Diable qu’on appelle aussi le Malin, avait une méthode infaillible pour le retrouver. Le vieux Guillou (autre nom donné au diable) faisait la nuit sa tournée dans les chaumières et regardait les mains de chacun. Il était le seul à reconnaître les doigts qui prenaient « une teinte d’enfer » Il rentrait ainsi en possession de l’objet volé. Un jour, un paysan plus malin que le malin, brisa la chaîne et passa l’anneau du gobelet d’or dans une branche d’épine blanche. Il l’emmena dans sa demeure et brûla la branche d’épine. Satan fit de vaines recherches. Voilà pourquoi, aujourd’hui, à la fontaine du diable on boit dans une écuelle de bois.

Photo non disponible.



12345

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...