Fontaine à vin !.

LAMPAUL GUIMILIAU

Fontaine saint Paul,Saint Pol. 17e

Dite feuteun-Bol, on la trouve près de Traon ar Vilin. Il faut aller en direction de Guiclan, on passe la voie ferrée et on tourne à droite. Prendre ensuite la première à droite, Vers Traon ar Vilin. A hauteur d’un calvaire, il faut remonter  le ruisseau l qui passe sous la route. La fontaine se trouve dans un renfoncement de colline, à cent pas de la route suivie autrefois par le saint évêque.

Dans l’édicule qui forme la niche abritant la statue du Saint, on trouve deux écussons en kersanton, l’un portant les armes de la famille Lesénéchal, qui habitait autrefois le manoir de Lézérasien, et qui est de sable à cinq fusées d’argent, accolées en bande, accostées de six besants de même, trois de chaque côté ; le second reproduit les mêmes armes parties d’un autre blason portant trois fasces. Au bas, se lit la date de 1661.

Elle est du même type que celle de sainte Anastasie. C’est une fontaine à mur pignon triangulaire avec une niche et une voûte sur ouverture en plein cintre, des murets la bordent sur trois côtés. La fontaine est armoriée. 

La niche abrite la statue du saint patron avec ses attributs d’évêque. Elle est ornée d’un fronton de pierre sculptée dont le motif, hommage aux bâtisseurs du XVIIsiècle, est une réplique du décor de la porte nord de l’église. Elle est surmontée d’une tête de Christ rapportée.

St Paul 

« Cette fontaine, très vénérée au cours du premier quart du 20e siècle, est honorée d’une manière toute spéciale le jour de la fête du saint, le 12 mars. Les deux matrones les plus imposantes du village ornent la tête du saint, portant mitre de pierre, d’une autre mitre, de soie et de satin. La tradition rapporte que cette nuit-là, alors que les douze coups de minuit sonnent, l’eau de la fontaine se change en vin. mais il ne s’est trouvé encore personne assez brave pour venir vérifier ce fait  » (M. Peyron)

Il y a un lavoir où coule l’eau de la fontaine.

Fontaine à vin !. dans Fontaine à voûte- Font-St-Paul-209x300

 

D’après la légende toujours,  Paol, passant non loin de là, aurait eu soif. Il aurait d’un coup de  bâton fait jaillir de quoi étancher sa soif.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...