Très discrète.

PLOËVEN

 Fontaine saint Méen

Tout près du bourg sur la route de Cast à Pen ar C’hlun.  Il faut longer le champs par sa gauche.  Des taillis sont présents sur toute la longueur. Le chemin n’existe plus.

La fontaine se trouve dans la végétation en bout de champs.

Lorsque j’y suis allée avec Mr Brusq, mon guide, nous ne l’avons pas trouvé. Pour autant dès le lendemain celui ci, pour qui la tentation était trop forte, est retourné sur place et m’a envoyé le cliché.

Elle ne porte pas de signe de sacralisation,. Elle est assez loin de l’église de Saint Méen, patron de la paroisse.

 ploevenfontstmen.jpg

 Ce ne sont que deux pierres de schiste de dimension 0,70 x 0,70, qui forment  le toit en bâtière de la fontaine, « rappelant la construction cistercienne dans la cour du presbytère ».

Le site est actuellement livré à lui même, mais Mr Brusq compte bien y remédier.

On ne connait pas de rituel associé à cette fontaine.

 

 

 



Deux pour une.

 PLOËVEN

Fontaine sainte Barbe XVIIe

Il faut traverser la prairie en contrebas de la chapelle pour trouver les deux fontaines. Après être entré dans le sous bois, il faut traverser par deux fois le ru.

La plus éloignée, la fontaine de dévotion de Sainte Barbe est  un monument classique avec un mur droit et deux pans inclinés.

Deux petits murets encadrent un bassin dont l’eau s’écoule vers une augette pour les mains puis un bassin circulaire monolithe pour le puisage et les ablutions des malades.

ploevenfontstebarbe.jpg

 Ce bassin semble provenir de fonds baptismaux. Les murets portent les marques du fabricien  et de Messire Nezet.

La sainte est absente.  La croix qui surmontait le tout a été détruite par un « chasseur iconoclaste » .

Sainte Barbe est la patronne des artilleurs, pompiers et mineurs.

 Feuteun an Urlu.

 Elle se trouve un  peu avant celle de Sainte Barbe sur le chemin à gauche.

ploevenfeuteunanurlu.jpg

Cette deuxième fontaine semble plus profane et utilitaire. Elle est distante de la première d’une cinquantaine de mètre et séparée par un talus. Elle était rattachée au moulin tout proche, aujourd’hui en l’état de vestiges.

Ce bassin de 90cm sur 65  n’est pas daté. La fontaine était qualifiée selon des témoignages de « Feuteun an Urlu » (La fontaine du farfelu). On sait l’existence d’un saint Urlu, guérisseur de la goutte et des maux d’oreilles. L’ancien cadastre cite deux parcelles adjacentes nommées » Parc an Feuteun Foll », d’ou le nom que l’on donne parfois à cette fontaine de fontaine saint Foll.

 



Pour nos amis les bêtes.

PLOËVEN

Fontaine saint Nicodème XVIIe

ploevenfontstnicodme.jpg

 Elle est à 2km à l’ouest du bourg vers la plage de Ty ar Sanquer. La chapelle est indiquée . La fontaine est au delà de la ferme qu’il faut contourner.

C‘est une fontaine à toit en bâtière et mur pignon, avec une voûte sur ouverture en plein cintre, une niche, de hauts murets, deux bassins avec des pierres en débord latéral. Le monument de style renaissance portel’inscription de sa date de construction 1667. Du bassin principal, l’eau s’écoule dans deux petits bassins circulaires.

La statue de saint Nicodème honore la fontaine le jour du pardon. On y venait accompagné de bovins afin de les préserver de toutes maladies. Le jour du pardon, les chevaux faisaient le tour de la chapelle puis allaient en procession boire à la fontaine.



Au pied du calvaire.

LANDUDAL

Fontaine Notre Dame de Populo

Elle est en bas du bourg sur la route de Briec. Le calvaire domine le site.
 Le lavoir est alimenté par la source aménagée.

Elle n’est plus accessible actuellement..

Fontaine de Buzudic

Elle est située à 200 m au sud du hameau.

Le cavalier à l’Anguipède (très mutilé, il ne subsiste que le corps du cheval, de l’encolure jusqu’à la croupe) ont été trouvés vers 1977 dans une fontaine-lavoir du hameau de Buzudic. Un fragment de colonne a été mis au jour quelque temps plus tard, vers 1985, ainsi que quelques blocs parallélépipédiques issus probablement du soubassement d’un monument disparu. Elle appartient au panthéon gaulois et illustrerait le dieu Taranis, le « tonnerre » identifié à un cavalier divin et sa monture figurant les nuages du ciel.

 

 

 



1234

nabil |
Vigne et cheval |
Coups de coeur et Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...